PAGE CENTRALE     QUI SOMMES NOUS     SAINTE BIBLE  
  BIBLIOTHEQUE «PORFYROGENNITOS»     LIBRAIRIE      
PELERINAGE DE LA SAINTE BARBE   CAMPUS THEOLOGIQUE
La Voix du Seigneur | Liens| Rubrique des fêtes | Multimédias

 

DOGMATIQUE

PASTORALE

LITURGIQUE

HISTOIRE DE L'EGLISE

SAINT ECRITURE

ART ECCLESIASTIQUE

PATROLOGIE

LOI NORMALE

La création et la solution du problème du Filioque

Panayotis J. Boumis, Professeur de l' Université d' Athènes
Traduction en Français de: Anastassios A. Tzanimis.
Dr. De Sociologie de religion de l' Université de Sorbonne

Il est constaté que l'examen isolé des verbes,  procéde.   “εκπορεύεται” ( Jean 15, 26:   “Ο παρά του Πατρός εκπορεύεται” (“qui du Père procede”), et du Credo. “Το εκ του Πατρός εκπορευόμενον” (“qui du Pere est procedé”), et du (verbe)   procedere (en latin), n'aide pas, définitivement, à la compréhension et la solution du problème du Filioque entre l'Orient et l'Occident. Et ceci parce que et les deux ces verbes (εκπορεύεσθαι) ( procéder ) et   procedere ) peuvent recevoir et la notion spéciale d'émaner (πηγάζειν), mais aussi la notion génerale du (“προέρχεσθαι”) provenir et du (εξέρχεσθαι) sortir.

Pour la bonne compréhension et la restitution de ceux verbes et des textes et traductions relatifs dans les quels se trouvent il est indispensable de tenir compte et d'être examiner ensemble et les prépositions qui les accompagnent. Ces prépositions sont les   παρά ,   εκ   et   από dans les textes grecs et les correspondantes   ex   et   a (ab)   dans les textes latins.

Les prépositions παρά et  εκ  signifient une provenance (προέλευση) immédiate, et (une) origine de quelqu'un, c.à.d. son point de départ. Ainsi, on donne (on accorde) au εκπορεύεσθαι procéder le sens d'émaner (πηγάζειν). Au contraire, la préposition  από  signifie (en grecque ancienne commune) l'origine et provenance indirect. C'est ainsi que cette (préposition) donne au procéder (εκπορεύεσθαι) la notion générale du provenir-sortir (προέρχεσθαι – εξέρχεσθαι).

Quelque chose analogue est valable et pour les prépositions latines.  L'ex   signifie l'origine et provenance immédiate, tandis que   l'a   (ab)   signifie l'origine et provenance indirect. Ainsi avec la préposition   ex   le verbe   procedere , reçoit la notion d'émaner, alors que avec l'a, reçoit la notion du provenir – sortir (προέρχεσθαι – εξέρχεσθαι).

Note:   lci if faut noter que pour la préposition grecque  παρά , n'existe pas, malheureusement préposition latine correspondante. Ainsi quand le passage du Jean 15, 26 (“ο παρά, του πατρός εκπορεύεται”) a été traduit en latin et il a été inséré, sans succès, dans le texte de Boulgata la préposition  a  (“qui a Patre procedit”) et non l' ex. Ceci a eu comme résultat la facile altération de la notion du passage (de Jean). Ce fait donnait, et continue à donner lieu -le droit- au lecteur d'élargir le sens du procéder (εκπορεύεσθαι) et avec le provenir (προέρχεσθαι).

Ainsi le lecteur avait la possibilité de faire allusion et l'indirecte origine et provenance. Cette évolution a eu comme résultat, le lecteur d' être conduit (οδηγείται) á la notion que le Saint Esprix procède et du Fils. Mais si la préposition  ex  avait été mise depuis le début (p. ex. dans la Boulgata), il n'y aurait pas lieu pour cette déviation.

Heureusement que les Pères des premiers Conciles Œcuméniques, inspirés (εμπνεόμενοι και όχι οδηγούμενοι) et par le Saint Esprit, ils ne se sont pas laissés aller et ils ne se sont pas) égarés et ils n'ont pas mis dans le Credo latin la préposition a  mais la préposition ex. (c.à.d. ils n'ont pas dit qui a Patre   procedit (ou a Patre   procedentem ), mais ils ont dit qui  ex   Patre procedit (où ex Patre procedentem). Ainsi ils ont restitué correctement et la préposition παρά de Jean 15, 26 et la préposition εκ  du Credo grec.

Mais dans ce placement réussi du Credo latin n' a pas été donné la convenable attention ni la gravité imposée et pour cette raison plusieurs européens d' Occident ont continués d' être influencés par la préposition   a   qui a été placée dès les temps passés á Boulgata et en suite dans les autres traductions par erreur.

C' est ainsi qu' avec le facilement sous-entendu Filioque les ci-dessus (européens occidentaux) entrainés et par de postérieurs et ignorants les données théologiques et philologiques ont ajouté au Credo latin et ceci (le Filioque) par erreur et précipitamment en disant "ex Patre Filioque procedentem".   Nous avons dit précipitamment et par erreur parce qu' alors qu' ils ont conservé au Credo   l' ex   (qui signifie l' origine directe), il ne fallait pas ajouter le Filioque puisqu' il est valable la provenance directe du Saint Esprit seulement pour le Père, alors que du Fils est valable l' origine et provenance indirecte comme il est écrit dans le passage de Jean 15, 26a.

Naturellement une telle addition du Filioque il pourrait être entreprise et dans la traduction du Nouveau Testament (de Boulgata et ailleurs) ou il y a (encore?) le a ("qui a Patre procédit"). Mais une telle entreprise ne pourrait être réalisée dans le Nouveau Testament, parce qu' elle serait une contrefaçons visible du N.T. et de la parole du Dieu. Mais heureusement cette intervation ne l' a pas écartée le respect des chrétiens de l' Occident envers la Sainte Écriture. C' est ainsi que le Credo latin "l' a payé" comme il est communément dit. Et tout cela à cause des faiblesses linguaux des traducteurs et à cause de la puissance des facteurs politiques ou militaires.

 Malheureusement dans cette évolution inopinée ils n' ont pas pu aider en l' écartant décidément ni les théologiens de l' Orient parce que il n' pas été donné et par eux mêmes l' attention convenable aux prépositions accompagnatrices παρά (Jean 15, 26) où εκ (du Gredo) et á cause du fait que dans la nouvelle langue grecque ne prédominent pas ces fines distinctions de la langue ancienne entre les prépositions παρά-εκ et από.

Aujourd'hui même nombreux (plusieurs) et des deux cotés ne tiennent pas compte les données de base ci-dessus et ils continuent leur route en utilisant par erreur les prépositions από (en grec) et a den latin) avec insistance at agressions. Cependant au lieu d' une offensive sans fondement il est demandé une humilité et amour chrétien qui au lieu de créer et d' irriter les différences de comprendre les questions et de résoudre les problèmes.

{ contatti